Le plaisir féminin idées reçues

Voilà quelques siècles que nos grands-mères se battent pour que l’on puisse disposer de notre corps librement et faire crac-crac en toute liberté…
Merci Les Simones, Merci mamie, merci la contraception car oui…les femmes ne sont pas que des machines à bébé(s), elles peuvent aussi vouloir prendre leur pied sans enfanter.

 

Il n’empêche que nous devons démêler des siècles de silence sur le sujet…
Et comble de tout, le plaisir féminin est bien plus complexe que le masculin, ça, combiné à des siècles de silence et tabous, fausses informations et rumeurs en tout genre…
Pas étonnant qu’on n’y connaisse, rien, non, rien de rien.

 

En entendant parler les copines ou à chaque nuit avec un nouvel homme ou encore en passant devant la vitrine d’un sex-shop où je voyais des objets bizarroïdes en vitrine… Moi-même, j’ai pu observer mes lacunes en matière de plaisir féminin.
Mais aussi, mes idées toutes faites, mes principes, bref tout autant de choses qui m’ont fait perdre un temps colossal pour accéder à mon plaisir.
Voici quelques extraits du fruit de mes recherches et expériences personnelles qui aideront peut-être certaines à prendre l’ascenseur direction le 7ème ciel plutôt que d’avoir à monter comme moi péniblement des escaliers sans fin.

 

La masturbation une affaire de femmes AUSSI !!!!!

 

Alors que j’entends parler depuis l’âge de 13 ans de « branlette », « pougnettes » et autres appellations toutes aussi poétiques les unes que les autres chez mes compères masculins, je réalise avoir très peu parlé de plaisir solitaire avec mes copines, voire même que c’était un peu tabou…
Comme si, chez les hommes c’était un besoin admis, et chez les femmes qui la pratiquait, un léger déséquilibre.
ALARME DIDOUDIDOUDIIIIII !

 

En réalité, dans les sociétés occidentales, selon une étude, environ 75% des femmes AVOUENT se masturber…
AVOUENT!!! Comme si c’était un crime… Les 25% restant sont peut-être trop prudes pour le dire… ou peut-être certaines n’ont effectivement même jamais songé à pratiquer ce plaisir vieux comme le silex.

 

Personnellement, entre toutes ces langues de bois sur le sujet et les idiotes craintives de passer pour une perverse, je n’ai même pas eu l’idée de mettre ma main là où je pense avant un âge assez tardif…voire même très tardif… Même carrément très, très tardif… Bon à 25 ans.
Il était carrément temps ! « Connais-toi toi-même » disait je ne sais plus qui ! Bah, il n’était pas bête, il mériterait qu’on l’étudie au lycée !

 

Quand on fait l’amour on atteint l’orgasme: HAHAHAHAHAA!!!! #lol #mdr #ptdr #pipidr

 

Je n’ai connu mon premier orgasme qu’après 5 ans d’activité sexuelle, et j’y étais si peu préparée mentalement et physiquement que j’ai failli gifler mon partenaire par excès de pudeur, d’avoir été prise en traitre dans un moment de lâcher prise totale.

 

« Mais pourquoi tu me frappes ?
– Parce que tu m’as sciemment déclenché une crise d’épilepsie !!! »

 

N’allez pas croire que je suis maso… on peut prendre du plaisir sans atteindre l’orgasme !

 

Fort heureusement, sinon on serait bien malheureuses…
Pendant longtemps, mes orgasmes étaient aussi capricieux qu’un rayon de soleil en hiver…J’étais complètement esclave du quand ça veut, ça vient et je priais pour qu’il accepte mon invitation dans mes ébats mais c’était hélas rarement le cas.

 

Puis un jour je me suis dit, « c’est un comble de s’intéresser au secret des pyramides d’Egypte quand je ne connais même pas la formule magique pour me faire jouir non ? »

 

Pour atteindre l’orgasme il y’a un aspect psychologique MAIS AUSSI un aspect physique
Démêlons le scoubidou

 

Jingle : Tout tout tout vous saurez tout sur l’ Vaginou

 

Déjà qu’est-ce que c’est que l’orgasme ?
– physiquement : le clitoris se rétracte, le vagin subit une dizaine de contractions involontaires, le périnée et l’utérus se contractent par saccades.
– mentalement : Un kiffe.

 

Pour l’atteindre il faut être détendue, en confiance, stimulée physiquement et/ou mentalement.

 

Pimbêche n°1 : Moi je suis clito
Pimbêche n°2 : Moi vaginale
Moi : moi je suis… très embarrassée par cette conversation…
QU’EST-CE-QUE CA VEUT DIRE ?????

 

Que la stimulation vienne du clitoris ou du vagin ou même d’ailleurs l’orgasme est mécaniquement le même.
Personnellement je n’ai eu que des orgasmes à stimulation clitoridienne, les pimbêches qui crânaient en disant « ce n’est rien comparé à un orgasme vaginal », en résumé ce sont…des grosses mytho.
C’est la MEME chose !!!

 

« J’en ai une gigantesque bébé, j’vais te faire oublier tous les autres » Helpppp !!!!

 

Vu que les terminaisons nerveuses se trouvent à l’entrée du vagin, nul besoin d’avoir un partenaire doté d’un gratte-ciel…
Et oui chéri, si elle est trop longue elle va atteindre le col de l’utérus, on a demandé du sexe ! Pas un frottis, merci !

 

Démonstration de virilité assez ringarde car on le sait aujourd’hui ce mythe « de la grande » est absurde et infondé. La quantité ne fait pas la qualité me disait ma grand-mère. Mais elle parlait de chocolat, elle…

 

« Les femmes ont moins de désir que les hommes » élue meilleure blague du millénaire

 

Vu que pendant des siècles les femmes ont été, et sont encore dans certains pays, un être au service de l’homme, il se peut qu’en étant mal traitées elles n’aient pas très envie de leur mari.

 

Cependant aucune preuve scientifique ne peut attester qu’un genre est plus porté sur le sexe que l’autre. Il faut à tout prix cesser de propager cette rumeur. Ce genre d’affirmations dénuées de sens peuvent complexer des hommes en manque de libido et pousser les femmes à réfréner la leur, de peur de passer pour des nymphomanes, perverses, détraquées sexuelles ou même carrément des vampires qui sait ?

 

« Si tu commences les sextoys dans tes rapports, tu ne pourras plus faire l’amour normalement »

 

Déjà, qu’est-ce que la « norme » dans le sexe ?
Plus on discute, plus on vit, plus on se rend compte que chacun a sa manière de le pratiquer, de le vivre et, non, il n’existe pas de Code Civil du Forniquage.

 

D’autre part, ce n’est pas parce qu’on peut aimer la levrette ou la sodomie qu’on la pratique à chaque rapport n’est-ce pas ? Et bien pour les sextoys c’est pareil. C’est un truc en plus dans la liste des possibilités sexuelles.
Je dois reconnaitre que pour ma part, les objets ne m’avaient jamais séduit surtout de par leurs aspects trop colorés ou dans des matières trop spéciales. Mais avec un bon partenaire c’est assez amusant. Car n’oublions pas que dans sextoys, il y a toy (jeu).

 

« Faut pas faire l’amour pendant les règles »
Certaines religions l’ont même interdit car la femme serait considérée comme « impure » #nocomment.
Fort heureusement, ces préceptes datent de plus de 2000 ans an…La science, l’expérience, l’évolution des mœurs font que la société ne met plus au banc les femmes pendant cette période de leur cycle. #ouf!
Si on fait fi des croyances, il se trouve que certaines femmes (comme moi) éprouvent énormément de désir pendant leurs règles, contrairement à d’autres, qui, pour cause de douleurs abdominales ou de rejets du sang voient leur libido en total standby.

 

Là encore, on voit que chaque femme est unique et qu’elle est libre de faire ce que bon lui semble car il n’y a aucune contre-indication à faire l’amour quel que soit la période du cycle.
Attention cependant. Indisposée ne veut pas dire qu’il ne faut pas se protéger. Nous ne sommes pas à l’abri d’une grossesse même pendant ses Anglaises, et encore moins des IST. On ne le dira jamais assez, il faut se protéger avec un préservatif et avec le contraceptif le mieux adapté à chacune d’entre nous !

 

Je pourrais passer ma vie à démonter toutes les idées reçues sur le plaisir féminin parce que plus j’expérimente, et plus je réalise avoir été bercée dans un tissu de mauvaises informations et surtout entourée d’une gêne énorme sur le sujet. Or, il n’y a pas de mal à se faire du bien surtout lorsqu’on ne fait aucun mal à qui que ce soit. Plutôt qu’écrire une thèse sur le sujet, je ne peux que trop vous recommander de faire vous-même, vos expériences. Comme lors d’un voyage, explorons, goûtons, touchons, aventurons nous, testons, soyons curieuses, parlons, échangeons…Bref… Vivons !

 

Miss imparfaite par Laura Domenge