Mythe N°3 sur la contraception d’urgence orale : La pilule du lendemain est une véritable “bombe hormonale” qui va perturber mes cycles pendant longtemps

Il est temps de mettre fin aux mythes sur la contraception d’urgence. Nous répondons à certaines idées reçues pour t’aider à mieux comprendre ce que fait la pilule du lendemain. Poursuis ta lecture pour qu’on t’éclaire à ce sujet !

Mythe N°. 3 : La pilule du lendemain est une véritable “bombe hormonale” qui va perturber mes cycles pendant longtemps.

C’est une idée préconçue récurrente qui est en réalité fausse. Mettons les choses au clair : la pilule du lendemain contient une molécule qui affecte l’activité hormonale physiologique au moment de sa prise afin de bloquer ou de retarder l’ovulation. Cela a pour conséquence d’empêcher la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde si elle est prise avant l’ovulation et peu de temps après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé. Plus vite tu la prends, plus elle aura des chances de fonctionner. Sois rassurée, tes cycles retrouveront leur rythme normal après tes règles. Tu n’auras donc pas de dérèglement hormonal à long terme lié à la prise de la pilule du lendemain.

Quels sont les effets secondaires possibles de la pilule du lendemain ?

Les effets secondaires de la pilule du lendemain varient d’une femme à l’autre, comme avec n’importe quel médicament. Les plus fréquemment répertoriés sont les maux de tête, vertiges, douleurs abdominales, douleurs mammaires, une sensation de fatigue ou des nausées mais quand ils surviennent ils sont normalement de faible intensité. Si jamais la nausée provoque des vomissements dans les trois heures qui suivent la prise de la pilule du lendemain, il est conseillé de prendre une autre pilule (la même que celle prise précédemment).

La bonne nouvelle c’est que les effets secondaires de la pilule du lendemain sont généralement temporaires et tolérables. Tu peux avoir ou non des saignements (faibles ou important) en dehors de la période des règles et tes prochaines règles peuvent arriver plus tôt ou plus tard que d’habitude, ce qui n’est ni anormal ni préoccupant.

Cependant, un point à noter : si tu remarques que tes règles sont retardées de plus d’une semaine ou si tu as le moindre doute, fais un test de grossesse pour vérifier que la pilule du lendemain a fonctionné. Il n’est pas nécessaire d’en faire un auparavant car le résultat ne serait pas fiable. Si le test est positif est que tu ne souhaites pas poursuivre la grossesse, demande de l’aide, tu n’es pas seule. Ton médecin t’expliquera les options qui s’offrent à toi et tu pourras choisir celle qui convient le mieux à ta situation. C’est aussi important de contacter des personnes qui te sont proches pour te soutenir, qu’il s’agisse de ton petit copain, de tes amis, de ta famille ou de ton médecin et qui peuvent te rassurer concernant ta décision.

La pilule du lendemain affecte-t-elle la fertilité ?

La pilule du lendemain n’affecte pas la fertilité, elle agit sur le cycle de l’ovulation en cours au moment où tu la prends. Par conséquent, cela ne t’empêchera pas de tomber enceinte quand tu le souhaiteras. Où que tu aies pu entendre ce mythe, sois rassurée, la stérilité n’est pas un effet secondaire de la pilule du lendemain.

La preuve, c’est qu’il faut protéger les rapports qui suivent sa prise avec un préservatif.

Garde juste en tête que la pilule du lendemain est une contraception orale d’urgence destinée à un usage occasionnel qui ne doit pas remplacer la contraception régulière. Cette dernière étant plus efficace. Parle à ton médecin ou à ton gynécologue pour trouver la contraception régulière qui te convient le mieux.