Les idées reçues sur le système reproductif

  • « L’ovulation a toujours lieu au 14ème jour ! »
    N'importe quoi !

    Seules 30% des femmes sont à risque de grossesse entre le 10ème et le 17ème jour. Calculer « une période fertile » est impossible à l’échelle d’une femme : elle peut potentiellement ovuler n’importe quel jour du cycle.

    Les manuels sur la contraception le disent encore : l’ovulation serait censée survenir systématiquement le 14ème  jour du cycle.

    Hélas, tout n’est pas aussi simple, et les « calculs » de fertilité effectués sur cette base ont de grandes chances d’être faux et de mener à des grossesses non souhaitées. Sans contraception, tout rapport sexuel peut devenir fécondant et ce, quel que soit le moment du cycle.

    En effet, même si les cycles sont réguliers, les périodes de fertilité sont difficiles à prévoir. Une étude prospective portant sur 696 cycles de 213 femmes en majorité âgées de 25 à 35 ans a montré que, en l’absence de contraception, seules 30% des femmes ont une période de fertilité située entre le 10ème et le 17ème jour conformément à ce qui est habituellement décrit. Le caractère difficilement prévisible de la période de fertilité concernait aussi bien les femmes ayant un cycle irrégulier que celles ayant un cycle régulier.

    En résumé : pas de calcul intempestif, mais s’informer, s’éduquer et se protéger si l’on souhaite éviter une grossesse.

  • « Mon partenaire s’est retiré avant l’éjaculation, pas besoin de contraception. »
    N'importe quoi !

    Méfiance ! S’il y a eu pénétration puis retrait, il y a possibilité que du liquide séminal contenant des spermatozoïdes ait été déjà émis par le sexe masculin; un risque de grossesse n’est pas à exclure.

  • « Si je fais l’amour juste avant, pendant ou après mes règles je ne peux pas être enceinte. »
    N'importe quoi !

    Dans ces 3 cas, je peux tomber enceinte. Certes, les saignements ne sont pas très favorables aux spermatozoïdes, mais une grossesse est possible, car une ovulation peut se déclencher très tôt après les règles.

    Mais si je prends la pilule, je suis protégée également durant la semaine de pause. Donc, si je fais l’amour juste avant pendant ou vers la fin des règles, en étant sous pilule, je suis protégée par l’effet contraceptif de ma pilule.

  • « Si je me lave bien juste après l’amour ou que je me douche, je ne peux pas tomber enceinte. »
    N'importe quoi !

    Je peux tout à fait tomber enceinte. L’utilisation d’une méthode contraceptive reste la seule solution pour l’éviter.

  • « J’allaite mon enfant donc je ne peux pas tomber enceinte. »
    N'importe quoi !

    Méfiance !  L’allaitement est « contraceptif » les premiers mois mais sous certaines conditions : l’allaitement doit être exclusif (nuit et jour) avec au moins 6 tétés/jour et suppose l’absence de règles. Si l’allaitement n’est pas exclusif, il faut utiliser une contraception régulière. Discutez-en avec votre médecin ou sage-femme pour trouver la contraception la plus adaptée à votre situation.

  • « C’est la première fois que j’ai un rapport sexuel donc je ne risque pas de tomber enceinte. »
    N'importe quoi !

    Une femme peut tomber enceinte tout au long de sa vie féconde, même si elle n’a jamais eu de relations sexuelles avant.

  • « Je ne risque pas de tomber enceinte car je n’ai pas encore mes règles.  »
    N'importe quoi !

    Les premiers cycles, chez une adolescente, ne sont pas réguliers, mais rien ne dit qu’une jeune fille n’ovule pas pendant ces cycles. L’apparition des règles est le signe du début de la période féconde – elles prouvent que le corps de la jeune fille est prêt pour la reproduction. Autrement dit : les premières règles ne précèdent pas la première ovulation, elles apparaissent après la première ovulation.