Le cycle menstruel

Les deux phases du cycle menstruel sont la phase folliculaire (qui commence le premier jour des règles) et la phase lutéale. L’ovulation marque la fin de la phase folliculaire et le début de la phase lutéale.

 

Les menstruations (ou règles)

A chaque cycle, la paroi interne de l’utérus (muqueuse de l’utérus ou endomètre) s’épaissit pour être prête à recevoir un œuf fécondé. En l’absence de grossesse, cette muqueuse se désagrège et est évacuée sous forme de saignements menstruels ou règles.

  • Les règles sont l’élimination par voie vaginale de la muqueuse épaissie de l’utérus.

Le fluide menstruel contient du sang, des cellules de la muqueuse (cellules endométriales) et du mucus. Habituellement, la durée des règles varie entre trois jours et une semaine.

Cycle-menstruel

 

La phase folliculaire

La phase folliculaire commence le premier jour des règles et se termine le jour de l’ovulation. Sous le contrôle de l’hypothalamus, l’hypophyse sécrète la FSH (Hormone Folliculo-Stimulante). Cette hormone stimule la production par les ovaires de 5 à 20 follicules (petites structures qui contiennent les ovules immatures) qui migrent alors sous la surface de l’ovaire. Habituellement, un seul follicule parviendra à produire un ovule mâture. Les autres follicules disparaissent. Du fait de la sécrétion des hormones sexuelles (estrogènes en particulier) par les follicules, leur croissance stimule l’épaississement de la muqueuse utérine en vue d’une éventuelle grossesse.

phase-folliculaire

 

L’ovulation

ovulationL’ovulation est la libération d’un ovule mature par l’ovaire.

Pendant la phase folliculaire, la sécrétion des estrogènes par l’ovaire augmente régulièrement. Dans le cerveau, l’hypothalamus, constatant cette augmentation, sécrète en réponse une hormone appelée GnRH (Gonadotrophine-Releasing Hormone). La GnRH provoque une augmentation de la sécrétion de LH et de FSH par l’hypophyse. Quand le taux de LH atteint un pic, l’ovulation se déclenche. Le follicule migre à la surface de l’ovaire, se rompt et l’ovule est libéré. Recueilli par la trompe, il se dirige vers l’utérus grâce aux mouvements de petits cils qui tapissent l’intérieur du canal tubaire.

La durée de vie de l’ovule est courte, environ 24 heures s’il ne rencontre pas de spermatozoïdes pendant ce laps de temps.

  • La date d’ovulation varie d’un cycle à l’autre, même chez une femme dont les cycles sont réguliers.

 

La phase lutéale

Juste après l’ovulation, le follicule rompu reste à la surface de l’ovaire. Il se transforme en corps jaune. Il sécrète de la progestérone ainsi que de petites quantités d’estrogènes. L’épaississement de la muqueuse de l’utérus est soutenu par l’action de ces hormones. Si un ovule a été fécondé, il pourra s’implanter. Il se mettra alors à produire une autre hormone appelée Gonadotrophine Chorionique Humaine. C’est cette hormone qui est détectée dans les urines lors d’un test de grossesse. En cas de grossesse, le corps jaune continue de produire des taux élevés de progestérone, nécessaires au maintien de l’épaisseur de la muqueuse utérine. En l’absence de grossesse, le corps jaune s’affaisse et disparaît, habituellement autour du 22e jour d’un cycle de 28 jours. La chute  brutale du taux de progestérone provoque la désagrégation de la  muqueuse de l’utérus (règles). Un nouveau cycle recommence alors.

phase-luteale