Le stérilet (DIU) : de nombreux avantages !

Un stérilet peut être laissé pendant 3 à 10 ans suivant les modèles. Il est prescrit et posé par un médecin ou une sage-femme et pris en charge à 65 % par l’Assurance maladie.1

En France, malgré leurs nombreux avantages, les stérilets, encore appelés DIU (dispositifs intra-utérins), restent sous-utilisés par les femmes car peu proposés par les médecins.

 

Pourtant, cette méthode de contraception possède de nombreux avantages !

Quels sont-ils ?

Tout d’abord, ils constituent une méthode de contraception à long terme, réversible, efficace et sans danger. Utilisée par environ 150 millions de femmes, c’est aujourd’hui la méthode de contraception réversible la plus répandue dans le monde.2

Sa longue durée d’action permet d’avoir l’esprit tranquille : pas besoin d’y penser chaque jour ni à chaque rapport sexuel !

Il existe deux types de stérilets : les DIU au cuivre (sans hormone) et les DIU hormonaux. Ces derniers sont particulièrement indiqués pour les femmes qui souffrent de règles abondantes ou douloureuses en l’absence de toute pathologie particulière.

 

Bulles Vrai Faux

Néanmoins, certaines idées reçues circulent.

Faisons le point.

 

Le stérilet rend stérile

FAUX : Aucun risque de stérilité n’a été démontré, y compris chez celles qui n’ont pas encore eu d’enfant (nullipares). De même, étant donné la grande efficacité contraceptive des dispositifs intra-utérins, le risque de grossesse extra-utérine est extrêmement faible.

Les stérilets au cuivre ne sont pas uniquement destinés aux femmes ayant eu un ou des enfant(s) ! C’est une méthode contraceptive de première intention efficace et pour laquelle aucun risque cancéreux ou cardiovasculaire n’est établi.3

Il existe notamment maintenant des stérilets de petite taille destinés aux femmes n’ayant jamais eu d’enfants.

Toutefois, chez les adolescentes qui commencent leur vie sexuelle, les préservatifs et la pilule sont plus souvent conseillés. Par la suite, et avant même d’avoir des enfants, vous pouvez vous faire poser un DIU.1

 

Le stérilet est un ascenseur à infections permanent.

FAUX  : Si vous utilisez aussi des préservatifs pour éviter de contracter une infection sexuellement transmissible. Le DIU lui-même n’augmente pas le risque de contracter une infection sexuellement transmissible (IST) ou de souffrir de complications des IST. Si vous avez plusieurs partenaires sexuels et désirez utiliser un DIU, la seule précaution à prendre est de vérifier que vous n’êtes pas porteuse d’une IST sans le savoir avant la pose.

Demandez à votre médecin de faire des tests à la recherche d’IST (chlamydiae, en particulier). Si vous êtes porteuse d’une infection locale (du vagin ou de l’utérus), il faudra la traiter avant la pose du DIU, car il existe un risque infectieux durant 3 semaines après l’insertion d’un DIU.1

 

Le stérilet modifie les règles ?

Pour le DIU au cuivre : oui le DIU au cuivre peut modifier les règles mais de façon provisoire. Dans les trois à six mois qui suivent l’insertion d’un DIU au cuivre, il est courant que les règles soient plus abondantes ou plus longues. En général, cela n’a pas de conséquences néfastes et la situation s’améliore dans le temps.4 Mais si vos règles sont très abondantes, vous n’êtes pas une bonne candidate pour l’insertion d’un DIU au cuivre.2

Pour le DIU hormonal : tout comme les contraceptions contenant des progestatifs (ex : implant), le DIU hormonal peut provoquer des saignements répétés ou au contraire la disparition des règles (ce qui est sans gravité).

 

Chaque femme a la possibilité de choisir la contraception adaptée à sa situation médicale et affective, n’hésitez pas à en parler à un médecin ou une sage-femme.