La contraception : uniquement une affaire de filles ?

Young smiling couple looking on each other  - outdoor lifestyle portrait

En France, malgré l’utilisation d’un moyen de contraception par plus de 90% des femmes ne souhaitant pas être enceintes (enquête Fécond, 2010)1, encore une grossesse sur trois est non désirée2.
Cet écart se traduit par des manquements lors de l’utilisation du contraceptif choisi (arrêt temporaire ou oubli de pilule, erreur d’utilisation…).

La gestion d’une contraception peut être difficile, surtout lorsque l’on démarre sa vie sexuelle. Cependant, cela n’est pas vécu de la même façon chez les filles et les garçons : les filles sont plus nombreuses à parler de contraception avant le premier rapport que les garçons2.

Le sujet est peut-être évité par les garçons par gêne ou manque d’intérêt ?
Mais une relation affective et sexuelle qui se construit à deux implique d’en assumer les risques à deux. Parler de contraception dans le couple participe au développement d’une relation de confiance et permet de se rassurer quant à la responsabilité engagée.

 

Comment impliquer son copain ?

Bien sûr, libre à chaque couple de développer ses propres façons de partager la responsabilité de la contraception.
Mais voici quelques idées pour impliquer le garçon dans le choix d’un moyen de contraception :
– en lui demandant de l’aide pour se souvenir de l’heure de prise d’une contraception quotidienne ;
– en partageant les frais liés à la prescription ou à l’achat d’un moyen contraceptif ;
– en se faisant accompagner chez le gynécologue ou à la pharmacie ;
– en se renseignant à deux sur la conduite à tenir en cas de problème dans l’utilisation de la contraception.

Sans oublier… l’usage du préservatif masculin ! (voir notre article « Comment mettre un préservatif masculin » ?)

Le préservatif masculin fait partie des méthodes de contraception mais il une efficacité contraceptive bien moindre que celle du stérilet au cuivre ou des méthodes féminines hormonales (stérilet hormonal, implant, pilule, …). En revanche, utilisé seul ou en association, le préservatif est aujourd’hui le seul moyen qui protège également du VIH et des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

 

À quand une pilule masculine ?3

Des recherches sont en cours sur des contraceptifs hormonaux masculins mais leur utilisation clinique n’est actuellement pas envisageable.