Envie ? Pas envie ? Hausses et baisses de libido

Germany, Bavaria, Young man sitting on bed, woman sleeping in background

 

Les variations de sa propre libido peuvent être déconcertantes et amènent à se poser des questions : suis-je normal(e) si je n’ai pas envie ?, suis-je bien dans mon couple ? etc.

Pourtant le désir sexuel, ou encore libido, relève de l’intimité et est ressenti de façon unique par chacun. Il n’y a pas de niveau « normal » de désir sexuel.

Les envies sexuelles ne sont jamais constantes et sont influencées de façon négative ET positive par les événements de la vie.

En France, presque 30% des femmes et 20% des hommes disent avoir eu « parfois » une absence ou une insuffisance de désir sexuel au cours des 12 derniers mois. Il peut arriver à tout le monde d’avoir moins envie de faire l’amour sans que ce soit forcément considéré comme un problème dans le couple1. En parler ouvertement permet bien souvent de dédramatiser la situation.

Les causes d’un manque de libido peuvent être variées2 et concernent les deux sexes :

  • Lorsque l’on démarre sa vie sexuelle, il faut prendre le temps de découvrir le fonctionnement de son corps et de ses envies. Le plaisir d’un rapport sexuel peut être difficile à atteindre et la motivation pour recommencer s’en trouve diminuée.
  • Il n’est pas rare de ressentir un décalage des rythmes sexuels lorsque l’on s’installe dans une relation. Si l’un est trop demandant ou au contraire pas assez, cela peut jouer sur les envies de l’autre.
  • L’environnement (stress, fatigue, sentiments négatifs,…) joue un rôle important dans les fluctuations des envies sexuelles. De même, les périodes sans activité sexuelle augmentent avec la durée de la relation1.
  • Si les rapports sont douloureux à cause d’un manque de lubrification du vagin, de petites lésions ou autre, l’anticipation négative du rapport nuit à la montée du désir sexuel.

Quoi qu’il en soit, il faut accepter que sa libido varie au cours des différents passages de la vie et qu’il n’y a pas de norme à ce sujet : ça s’en va… et ça revient !